La Plateforme au Conseil communal de Liège : faire germer des alternatives !

Nous étions à nouveau devant le conseil communal de Liège ce soir, cette fois en même temps que de nombreux participants à la campagne « Liège, ville hospitalière ». Après avoir offert en juin aux échevins et aux conseillers communaux un petit pot de terre du Ry-Ponet, symbole de notre lutte contre le pot de fer Neufcour, nous leur avons offert cette fois un peu de bonne terre du Ry-Ponet accompagnée d’un sachet de graines pour faire germer des alternatives !

Voici le texte du tract que nous leur avons distribué avec ce petit cadeau:

Monsieur le Bourgmestre,

Mesdames et Messieurs les Echevins et Conseillers communaux,

Pourquoi nous adressons-nous à vous ce soir ? Nous voulons tout d’abord partager avec vous notre joie suite à la décision de la société immobilière Neufcour de retirer son projet de méga-lotissement de 520 logements à Chênée (site des Haïsses-Piedroux). Ce retrait est une grande victoire pour tous ceux et celles qui se sont mobilisés contre ce projet inacceptable, et en particulier les 4.700 personnes et associations qui ont écrit un courrier pendant l’enquête publique en juin dernier.

Mais nous voulons aussi vous faire savoir que notre joie n’est pas complète.

Tout d’abord, parce que nous savons que cette victoire n’est que temporaire. La société Neufcour ne laisse guère planer de doute : elle veut représenter son projet dès 2019 – sans modification fondamentale concernant le logement et les voiries, prévient-elle.

Mais aussi parce que nous nous sentons frustrés par l’absence de décision de la Ville sur ce dossier.

En effet, ce retrait « tombé du ciel » permet à la Ville de ne pas devoir prendre une position claire et motivée par une argumentation détaillée. Nous ne savons donc rien de ce que pensent l’administration et l’autorité communale de tous les arguments que nous avons développés contre ce projet.

Grâce à ce retrait qui les débarrasse d’une question épineuse et leur évite de prendre une position qui aurait pu gêner beaucoup d’électeurs, l’autorité communale espère sans doute pouvoir passer le cap des élections communales d’octobre 2018 en ayant évacué du débat un projet encombrant et suscitant beaucoup de remous.

Et bien, non ! Ce projet calamiteux ne sera pas le grand absent de la campagne électorale !

Nous comptons bien, tout au nom de l’année, être présents dans cette campagne pour vous demander, ainsi qu’à vos partis, de prendre clairement position contre ce projet calamiteux et pour les propositions alternatives que nous défendons.

C’est cette détermination qui nous a amené à vous adresser à vous ce soir. Et nous espérons pouvoir vous compter à nos côtés pour la suite.

Ensemble, faisons germer les alternatives !