Pour le parc du Ry-Ponet, un paysage à préserver

Le site paysager du Ry-Ponet

Un magnifique poumon vert de plus de 300 hectares, s’étalant, autour
du ruisseau du Ry-Ponet, sur les communes de Liège (Chênée et Grivegnée), de Beyne-Heusay, de Fléron (Romsée) et de Chaudfontaine (Vaux-sous-Chèvremont), est aujourd’hui menacé par un projet immobilier de la société Neufcour visant à construire plus de 500 logements.

La Plateforme Ry-Ponet, aux côtés des habitants des quartiers voisins et d’ailleurs, demande aux autorités compétentes de refuser le permis de construire à ce projet immobilier et de protéger durablement ce site magnifique.

OUI à un grand parc à l’est de Liège

Les grandes villes, envahies par le béton, l’asphalte et la voiture, ont besoin de poumons verts pour continuer à respirer. Mais de tels espaces deviennent rares et sont menacées par la multiplication de projets immobiliers souvent peu réfléchis et obéissant trop souvent à la seule logique du profit.

Entre Liège (Chênée et Grivegnée), Beyne-Heusay, Fléron (Romsée) et Chaudfontaine (Vaux-sous-Chèvrement), il existe encore un vaste site (englobant la zone des Haïsses-Piédroux), essentiellement composé de prairies, de cultures, de landes et de bois.

Nous proposons
de le protéger définitivement et d’en faire un vaste parc à caractère naturel et rural qui pourrait bénéficier à toute la population, dans le respect des habitants et des usagers déjà présents. Au milieu de cet espace vert, la grande ferme Sainte-Anne (à vendre) offre un point de vue exceptionnel de 360° à la ronde.

Ce parc offrirait des ambiances et activités variées :

  • les LOISIRS, avec des itinéraires de randonnée pour les promeneurs, les cyclistes et les chevaux, des espaces de détente, des terrains pour le sport,… dans la nature et au grand air.
  • l’AGRICULTURE, par le développement de petites exploitations de maraîchage, offrant des produits sains et locaux qui pourraient être vendus sur place mais aussi livrés aux magasins des quartiers environnants.
  • le TOURISME doux, notamment en utilisant la Ferme Sainte-Anne, qui pourrait servir de halte pour les promeneurs, mais aussi de lieu d’accueil pour le parc, de lieu d’hébergement agro-touristique,…
  • la DEFENSE ET L’EDUCATION A L’ENVIRONNEMENT, en protégeant et en agrandissant les espaces naturels existants (bois, zones humides, pâtures) et en créant une réserve naturelle sur les espaces les plus intéressants.

Vous avez des idées pour améliorer le site, en assurer sa protection à long terme, … au bénéfice de tous ?
Partagez-les nous via cette boîte à idées: