Qui sommes-nous

Un petit peu d’histoire

A l’origine de tout, il y a la volonté de la société immobilière Neufcour, issue des familles et des sociétés exploitant jadis de nombreux charbonnages dans la région liégeoise, de valoriser les vastes étendues de territoires qu’elle possède en y développant des projets immobiliers.

Si les origines lointaines du projet qui concerne la zone des Haïsses-Piedroux à Chênée remontent au début des années ’80, c’est en 2011 que le projet actuel commence à prendre forme. Il est rendu public lors d’une réunion de présentation en juin 2014.

Cet énorme projet immobilier de plus de 500 logements suscite l’opposition d’une grande partie de la population. Un collectif d’habitants se constitue et prend le nom de « Au NON de Chênée ». Lors de la première phase de l’enquête publique, des centaines de personnes marquent leur opposition au projet.

A l’automne 2014, l’asbl liégeoise urbAgora, approchée et sollicitée par des habitants pour intervenir sur cette question, publie un dossier très documenté qui critique de manière détaillée le projet Neufcour, formule une proposition alternative en matière de développement du logement (sur l’ancien site industriel de Cuivre et Zinc / LBP également situé à Chênée) et avance l’idée de créer un parc métropolitain sur une vaste zone verte de 300 hectares à cheval sur Chênée, Beyne-Heusay, Romsée et Vaux-sous-Chèvremont.

La Plateforme Ry-Ponet

Dans la foulée se constitue en janvier 2015 une coordination (qui prendra par la suite le nom de Plateforme Ry-Ponet) pour défendre ces perspectives. La Plateforme réunit au départ trois associations – l’asbl urbAgora, Au NON de Chênée et Autour des Orchidées (un collectif d’habitants d’un quartier de Grivegnée constitué lui aussi en réaction à un projet immobilier disproportionné) ainsi que des habitants de Chênée et des environs.

Depuis lors, la Plateforme a réalisé un important travail d’information de la population et de popularisation du projet de parc, notamment par de nombreuses promenades guidées à travers le site, des séances publiques d’information et des contacts avec de nombreuses associations.

Aujourd’hui, la grande échéance en vue est l’enquête publique sur le projet immobilier Neufcour qui devrait être organisée dans les prochains mois. L’objectif est de réunir des milliers de courriers de protestation et de refus de ce projet totalement inapproprié et destructeur de l’environnement.

Qui soutient la Plateforme ?

En novembre 2016, la Plateforme a opéré une mue : d’une coordination de trois associations, elle est devenue une association à part entière, composée de personnes unies autour d’objectifs communs (voir l’onglet « Que voulons-nous ? ») et bénéficiant du soutien extérieur de divers mouvements et associations.

Au-delà des trois associations fondatrices, de nombreuses associations ont, au fil du temps, manifesté leur intérêt ou leur sympathie au projet de parc du Ry-Ponet et leur disposition à participer, d’une manière ou d’une autre, au travail de popularisation.

En particulier, nous bénéficions du soutien pratique et soutenu de Natagora, de Nature et Progrès, du mouvement politique des Objecteurs de Conscience,… et de la sympathie exprimée à diverses occasions par le syndicat agricole FUGEA, les Sentiers de Grande Randonnée, Latitude Jeunes, le Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens (GRACQ), …

Rejoignez-nous

Nous souhaitons bien entendu développer et approfondir
le soutien à notre action. Si vous êtes actifs dans une association dont vous pensez qu’elle pourrait nous apporter son soutien, n’hésitez pas à prendre contact avec nous. Et si vous souhaitez vous engager personnellement, n’hésitez pas à prendre contact directement avec nous.