La forêt comestible de la rue du Bois-de-Beyne

En autodidacte passionné, Jean-Yves s’affaire lors de ses temps libres à la création d’une forêt comestible, sur un terrain de X m² situé rue du Bois-de-Beyne, au cœur du Ry-Ponet.

Cet espace d’expérimentation est pour lui un lieu de déconnexion du monde environnant, et de reconnexion au vivant.

Principe d’une forêt comestible

Le principe d’une forêt comestible est de composer un jardin en 6 ou 7 strates qui cohabitent et se renforcent.

Extrait de https://www.permaculturedesign.fr/la-foret-comestible/

“La raison pour laquelle les milieux forestiers sont si productifs est qu’il croissent suivant un modèle de superposition de couches verticales de végétaux de différentes tailles. Une forêt comestible cherche a imiter cette superposition de différentes couches, mais en utilisant évidemment une majorité d’espèces comestibles. Concrètement et pour ce qui concerne la conception « multi-étagée » :

  • Sur le sol est d’abord plante un premier ≪ étage ≫ de fruits et légumes, voir de céréales.
  • On trouve au dessus les buissons, arbustes fruitiers qui peuvent donner des fruits, des baies.
  • La couche supérieure est constituée des arbres fruitiers, tels que les cerisiers, pommiers, pruniers etc (pour les climats tempérés).
  • Puis enfin la canopée, la couche d’arbres les plus hauts, dont le rôle peut être : remonter des nutriments pour ses congénères du sous-sol, fixer l’azote atmosphérique de l’air, produire des noix, du bois de chauffe, d’œuvre etc.
  • Les autres couches qui composent cette foret nourricière sont les racines, tubercules comme les carottes, topinambour… etc, les plantes grimpantes comme les vignes, lianes telles que les kiwis, et enfin les plantes rampantes.” [1]

La forêt comestible de Jean-Yves

Mettre des dessins ?

Sur le terrain de la rue du Bois-de-Beyne, Jean-Yves a profité de la présente d’un tilleul et d’un châtaignier, qu’il entretient et qui lui servent de canopée.

Sous ceux-ci il a planté robinier, mirabellier, noyer, pêcher, prunier, pommier, abricotier, citronnier et encore sous ces derniers divers petits fruits.

Il choisit des variétés anciennes issues du conservatoire de Gembloux.

+ parler des moutons ???

La visite de la Plateforme Ry-Ponet

Les membres de la Plateforme ont été invités a découvrir cet intéressant projet le dimanche 22 mai 2022.

Des images fantastiques

Pour notre plus grand plaisir, Jean-Yves s’adonne sur ce terrain à une de ses autres passions, la photographie. Il immortalise ainsi les beautés de la nature. Voici quelques-uns de ses clichés.

Le réveil de l’amandier, 25/03/2023
Le soleil d’automne traverse pour la dernière fois cette feuille de chêne désormais prête à alimenter le cycle de la vie, 14/11/2022

[1] Extrait de https://www.permaculturedesign.fr/la-foret-comestible/