Contact avec des étudiants

Quand les étudiants étudient … le Parc du Ry-Ponet

Admettons-le, le premier contact de la Plateforme avec des étudiants a été le fruit d’un heureux hasard !

Au printemps 2017, l’asbl urbAgora organisait dans les bâtiments du Val-Benoît alors en rénovation, le premier festival d’architecture de Liège , qui comprenait une exposition des travaux d’étudiants. Quelle ne fut pas notre surprise de découvrir que le projet de Sarah Cherenti, étudiant un projet sur Chênée, mentionnait la proximité du Parc du Ry-Ponet.

Après l’avoir rencontrée, nous avons, de fil en aiguille, noué contact avec les professeurs Henri Chaumont, Marc Goossens et Rita Occhiuto de la Faculté d’Architecture de l’Université de Liège. Ce sont alors plusieurs travaux sur des projets d’aménagement possibles de Chênée, de ses différents quartiers et de l’espace du Parc du Ry-Ponet qui ont été menés par les étudiants au cours de l’année académique 2017-2018, ponctués en septembre par une belle exposition de leurs projets. Ceux-ci apportent un grand nombre d’idées d’aménagements dans et autour de ce site exceptionnel, permettant de montrer à quel point Chênée a des atouts à valoriser mais aussi comment il est possible d’améliorer les liens entre le Parc du Ry-Ponet et les quartiers qui l’entourent afin de faciliter son accès et de favoriser son appropriation par les habitants et les promeneurs. D’autres études ont été également menées lors des années académiques ultérieures.

En juin 2018, trois étudiantes ont présenté un travail sur le Parc du Ry-Ponet, mené dans le cadre du cours de Morphologie urbanistique et Intégration paysagère du Professeur Jacques Teller au programme du Master de spécialisation en Urbanisme et Aménagement du Territoire de l’Université de Liège. En combinant des approches sensibles, historiques et analytiques, ce travail permet notamment de démontrer à la fois la richesse en paysages divers de ce site, l’existence de nombreux points de vue et la qualité de ceux-ci. Cliquez ici pour en découvrir davantage.

D’abord en avril 2019, puis en janvier 2020, ce sont des étudiants de Master 2 en Architecture du Paysage co-organisé par les trois institutions académiques Haute Ecole Charlemagne/Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech/ULB qui ont passé le Parc du Ry-Ponet à la loupe. Dans le cadre du séminaire « Les paysages ruraux comme patrimoine » et accompagnés par leurs professeurs Nathalie de Harlez de Deulin, historienne des jardins, Line François, géographe, et Philippe Castiaux, juriste, les étudiants ont notamment étudié, au travers du Ry-Ponet, la thématique de la gestion bocagère. Leur travail comprend notamment un minutieux relevé des typologies de haies présentes sur le site et met en évidence l’importance de les préserver, mais également de les renforcer ou en (re) créer à de nombreux endroits.

C’est même au-delà de nos frontières que des étudiants s’intéressent au Parc du Ry-Ponet puisque de février 2020 à juin 2020, ce sont neuf étudiants et étudiantes de l’Ecole Nationale d’architecture et du Paysage de Lille (ENSAP),  regroupés sous la forme d’un atelier de projet de paysage, qui ont décidé de réaliser leur travail de fin d’étude sur le site du Ry-Ponet. La question à laquelle ils souhaitent répondre peut-être résumée comme suit : « Quel avenir territorial et paysager pour les franges urbaines de la métropole Liégeoise ? Etude de cas du site du Ry-Ponet. » Cet atelier de projet de paysage a commencé à la mi-février, par une semaine intensive de terrain et de rencontres avec différents acteurs locaux. L’objectif de leurs investigations porte sur une réflexion approfondie des potentiels et ressources que révèlent le site et de proposer une stratégie paysagère porteuse de développement territorial à l’échelle du site en prenant en compte les enjeux métropolitains.

Tous ces travaux ont plusieurs mérites : ils enrichissent les connaissances du site et ouvrent des portes sur les « possibles » pour le devenir du Parc du Ry-Ponet mais également, ils permettent une prise de conscience au sein d’un public plus jeune que d’habitude qu’il existe un patrimoine à préserver et à magnifier. Et au-delà de la matière elle-même, les échanges entre les professeurs et étudiants et les membres de la Plateforme sont toujours de belles rencontres humaines.

Si vous êtes professeur ou étudiant en architecture, aménagement du territoire, urbanisme, paysage mais aussi en géographie, géologie, histoire, ou toute autre matière qui concerne ce magnifique site, peut-être serez-vous notre prochaine rencontre ?

Pour nous contacter ryponet@gmail.com


SUIVANT

« Balades guidées » →