Contacts avec des collectifs

Occupons Le Terrain (OLT pour les intimes) : Qu’es aquo ?

Depuis sa création, la Plateforme Ry-Ponet a considéré qu’il était très important d’établir et d’entretenir des contacts avec d’autres collectifs citoyens rencontrant les mêmes objectifs.

Les premiers contacts furent plutôt informels de prime abord, mais soutenus, voire intenses au moment des enquêtes publiques des uns et des autres. Le fait qu’il soit apparu capital qu’une solidarité et un échange d’expériences se créent,  a conduit à officialiser et à structurer ces collaborations.

C’est cette expérience de terrain issue de la Plateforme Ry-Ponet, et les divers contacts qu’elle a initiés avec des membres d’associations à vocation sociale, qui a conduit à la création d’un réseau de collectifs baptisé “Occupons le Terrain”. 

Aujourd’hui, des membres de la Plateforme font également partie de la coordination d’OLT.

Le Réseau est ainsi né en avril 2018 de la mobilisation de nombreux collectifs citoyens et associations de Wallonie et de Bruxelles, dont la Plateforme Ry-Ponet, désireux de se coordonner et de se soutenir mutuellement.

Il a pour objectif d’assurer à la fois le droit au logement et la préservation des territoires, des cadres de vie, de la biodiversité et des espaces verts.

Ses objectifs sont multiples :

  • Fédérer des mobilisations citoyennes contre les projets inutiles, imposés et nuisibles ;
  • Faire entendre la voix de ces mobilisations notamment par une cartographie des luttes et un relais des actualités des collectifs via son site web, sa newsletter bimensuelle et les réseaux sociaux ;
  • Soutenir des collectifs naissants ou déjà constitués et partager des outils concrets et des informations utiles tels que le « manuel de résistance » ;
  • Analyser les incohérences des politiques actuelles et leurs ravages concrets.

Les CZ du Brabant wallon, de Liège, du Luxembourg et de Namur se développent constamment et la CZ du Hainaut est dans les cartons pour 2024 en principe. Bruxelles n’a pas encore de CZ, dû principalement au fait que le territoire de la capitale est fortement urbanisé et que les problématiques issues de projets inappropriés sont fort différentes de celles de la Wallonie.

Le réseau a publié en février 2021 un “manuel de résistance aux projets inadaptés, imposés et nuisibles”. Riche d’une expérience acquise notamment lors des premières réactions suscitées par un méga-projet d’appartements sur le territoire du Ry-Ponet, ce manuel est un florilège chronologique de toutes les actions qui peuvent être entreprises par des habitants riverains d’endroits menacés, et qui seront durablement impactés si le projet devait aboutir. Il regorge d’une multitude de cas concrets et d’exemples, assortis des réactions les plus appropriées, et en toute légalité, pour faire valoir les droits des riverains concernés. C’est un éventail très large qui part de la lettre de réclamation en réaction à une enquête publique, au recours au Conseil d’Etat, en passant par la relation avec les média dans le but d’alerte le plus grand nombre bien au-delà du petit cercle de riverains concernés, l’utilisation des réseaux sociaux pour une information continue envers les riverains et les sympathisants, la mise sur pied d’une pétition, etc.

En ce début 2024, le réseau est constitué de plus de 50 collectifs et d’une douzaine d’associations diverses qui le soutiennent, dont Greenpeace, Canopea, Inter-Environnement-Bruxelles et la Fugea.     

La Plateforme Ry-Ponet, parmi les collectifs fondateurs d’OLT, a décidé fin 2023 de signer la charte que le réseau a élaborée pour donner un cadre à ses valeurs et à ses actions

 


SUIVANT

“Contact avec des collectifs” →


Soutenez Plateforme Ry-Ponet sur Tipeee