Ne donnez pas un feu vert au Projet Neufcour ! Lettre aux Conseils communaux de l’Arrondissement de Liège

Il y a un mois, nous vous avions présenté le Schéma de Développement de l’Arrondissement de Liège (SDALg) présenté par Liège Métropole en notant les nombreux aspects positifs de ce projet mais en soulignant le grave danger que présentait, dans ce schéma, la confirmation du projet de méga-lotissement de la société Neufcour.

Nous terminions cet article en annonçant que nous allions contacter les 24 conseils communaux de l’arrondissement pour leur demander de ne pas donner un feu vert involontaire au projet Neufcour lorsqu’ils débattront et voteront ce SDALg.

Voici le courrier que nous comptons envoyer à tous les bourgmestres, présidents de CPAS, échevins et conseillers communaux (les élus des quatre communes directement concernées – Liège, Chaudfontaine, Beyne-Heusay et Chaudfontaine – recevront un courrier légèrement adapté).

Madame/Monsieur le Bourgmestre,

Mesdames et Messieurs les Echevins et Conseillers communaux,

Nous vous écrivons au nom de la Plateforme Ry-Ponet qui agit depuis janvier 2015 pour empêcher la construction d’un énorme projet immobilier à Chênée (Liège) qui impliquerait la destruction de 30 hectares de cultures et d’espaces verts et nuirait gravement au cadre de vie des habitants des quartiers et communes proches. Nous souhaitons que la création de logements se concentre plutôt sur des friches industrielles et commerciales dépolluées et réhabilitées (plusieurs existent à proximité du site menacé) et que la vaste zone verte autour du ruisseau Ry-Ponet soit protégée et devienne un parc naturel urbain de 300 hectares à cheval sur les communes de Liège, Beyne-Heusay, Fléron et Chaudfontaine.

Votre commune n’est certes pas directement concernée par ce projet immobilier et son rejet par les habitants des quartiers et communes proches. Pourquoi alors nous adressons-nous à vous ?

Un Schéma prometteur…

Tous les Conseils communaux de l’arrondissement de Liège vont être invités à examiner dans les prochains jours le “Schéma de Développement de l’Arrondissement de Liège” commandé par Liège Métropole au bureau Pluris et à la société Tr@me et à ratifier ensuite ce Schéma par un vote. Au terme du débat sur le Schéma, le vote de chaque commune aura une signification et des conséquences pour TOUTES les communes de l’arrondissement puisque, une fois approuvé par les 24 conseils communaux de notre arrondissement, ce schéma deviendra un « guide » largement contraignant pour toutes les communes.

Votre décision dans votre commune aura donc un impact direct sur le cadre et la qualité de vie de tous les habitants de l’arrondissement.

Si nous sommes ravis de la volonté d’aboutir à une vision d’aménagement du territoire commune au niveau de la métropole et si nous sommes très largement en accord avec les 11 enjeux et la plupart des déclinaisons de ceux-ci en objectifs, ce Schéma inclut un point qui constitue, à nos yeux, un problème sérieux.

…et un projet indésirable

Dans le cadre des « zones d’enjeu », et plus particulièrement des « zones leviers », le Schéma identifie une grappe « Confluence » s’étendant au long de la vallée de la Vesdre de Liège (Angleur et Chênée) jusqu’à Chaudfontaine dans laquelle il inclut, au lieu-dit des Haïsses-Piedroux dans le quartier de Chênée (Liège), le projet immobilier de très grande ampleur (520 logements) que nous refusons (page 115 du rapport final du SDALg).

Ce projet immobilier est porté par la société Neufcour, avec le concours du bureau Pluris et de la société Tr@me (qui sont aussi les auteurs du Schéma de Développement en discussion). Ces deux sociétés voient ainsi leur travail privé avec ce promoteur être intégré dans le Schéma de Développement, au risque d’un conflit entre intérêt public et intérêt privé.

Ce projet de méga-lotissement rencontre une très large opposition de la population locale : lors de l’enquête publique organisée en juin dernier, 4.700 lettres de réclamation ont été envoyées à la Ville de Liège. Ce fort mouvement d’opposition a amené le promoteur à annoncer le retrait de sa demande de permis d’urbanisation… tout en affirmant sa volonté de réintroduire une nouvelle demande en 2019 sans modification fondamentale concernant le logement et les voiries, selon les termes mêmes de son communiqué du 5 septembre dernier.

Vous trouverez en annexe les arguments détaillés qui nous permettent de dire avec force que ce projet immobilier est en contradiction complète avec les enjeux et les objectifs fondamentaux du Schéma de Développement de l’Arrondissement de Liège et que les propositions alternatives que nous développons (création de logements sur des friches industrielles et commerciales dépolluées et réhabilitées et création d’un parc naturel urbain de 300 hectares à cheval sur les communes de Liège, Beyne-Heusay, Chaudfontaine et Fléron) coïncident parfaitement avec les enjeux et objectifs du SDALg.

Si vous partagez notre avis ou si vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur ce projet immobilier et ses impacts avant de participer au vote dans votre conseil communal, nous vous proposons :

  • de nous contacter pour nous faire connaître votre position ;

  • de déposer, à l’occasion de la discussion et du vote du SDALg dans votre commune, une motion indiquant que le soutien du Conseil communal au SDALg n’implique pas un soutien implicite à tous les projets particuliers cités dans le rapport final, notamment le projet immobilier des Haïsses-Piedroux.

En vous remerciant de l’intérêt que vous voudrez bien porter à notre demande, nous sommes à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et nous vous prions d’accepter, Madame, l’expression de notre parfaite considération.

Pour le Secrétariat de la Plateforme Ry-Ponet

Véronique Beauvois, Jean Peltier, Boris Vaessen

EN ANNEXES:

ANNEXE 1 : Plan de l’ensemble de la zone verte incluant le site menacé par le projet immobilier

ANNEXE 2 : Modélisation en 3D du projet immobilier (présentée par la société Neufcour)

ANNEXE 3 : Analyse – Le projet Haïsses-Piedroux va à l’encontre des enjeux et objectifs du Schéma de Développement de l’Arrondissement de Liège

ANNEXE 4 : Analyse – Le projet alternatif de la Plateforme Ry-Ponet veut répondre aux enjeux et objectifs du Schéma de Développement

ANNEXE 5 : Lettre de réclamation de l’asbl Natagora au projet immobilier « Haïsses-Piedroux » dans le cadre de l’enquête publique sur ce projet en juin 2017

ANNEXE 6 : Présentation de la Plateforme Ry-Ponet